imtilak logo

La livre turque défie les crises artificielles et continue d'augmenter

: 2018-05-30 Date de modification : 2019-04-08

La livre turque défie les crises artificielles et continue d'augmenter
+ Taille de police -
20 like
Chaque fois que la puissance économique de la Turquie augmente sur les marchés européens et mondiaux, les parties étrangères tentent de plus en plus de freiner le rythme de croissance économique continue au cours des 16 dernières années.
La pression politique exercée sur la Turquie par des effets financiers directs et indirects ne s'est pas arrêtée au cours de la période écoulée. Mais, grâce à la structure solide, cohérente de son économie et à la stabilité établie par la population consciente de ses capacités, la Turquie a réussi à surmonter toutes ces tentatives infructueuses pour saper son pouvoir économique et même sa souveraineté.

Tentatives hostiles répétées contre l'économie turque :

À la fin de 2012 et au début de 2013, la Turquie a connu une croissance économique sans précédent. Il semblait que ce succès ait irrité les éléments politiques qui ne souhaitent pas le bien pour les pays. Par conséquent, des mouvements suspects ont été préparés sous prétexte de protéger l'environnement. Ce mouvement s'est rapidement transformé en de violentes manifestations qui ont attaqué les biens des citoyens et les installations publiques sous prétexte de protéger les arbres. La monnaie turque valait alors 1.79 livres pour un dollar, elle a baissé à  2 livres pour un dollar.
La deuxième tentative a été lancée par le mouvement de Fethullah Gülen, les 17 et 25 décembre 2014 où il a essayé d'entraîner le gouvernement à démissionner en raison de  des charges retenues contre  les responsables de l'État. Cela s'est reflété dans le temps sur le taux de change de la devise locale pour atteindre 2,25 livres turques contre un dollar. La Troisième tentative, visant à déstabiliser de la monnaie nationale et à fomenter les crises, s’est représentée par les attaques armées perfides lancées par le PKK. Ces attentats ont contribué à la hausse du taux de change des livres turcs, dont la valeur a tombée à 2,99 contre un dollar.
Malgré toutes ces tentatives, l’économie turque a pu se redresser et prospérer à nouveau. Du coup, le taux de change de la lire a rebondi contre le dollar.  
La férocité de la campagne hostile contre la Turquie a été renforcée par une tentative de coup d'État visant à déstabiliser le pays, entraînant la mort de dizaines de Turcs.
À la suite de ces événements graves, le taux du change de livre a baissé et atteint 3 lires turques pour un dollar mais, il s’est amélioré rapidement à 2,97 lires turques face au dollar.
Lors de la tentative suivante, les agences de notation mondiales ont participé dans ces pratiques déloyales en présentant de nombreuses classifications négatives et injustifiées. Cette ingérence flagrante dans les affaires du pays a affecté la reprise économique en cours. Cela a coïncidé avec une hausse du taux de change de 2,87 à 3,86 livres turques contre un dollar.

La récente crise économique :

Lors des élections anticipées annoncées par la Turquie en juin 2018, la crise des agences de notation mondiales s'est à nouveau répétée en réduisant la cote de crédit de la Turquie.
Le vice-Premier ministre turc Mehmet Şimşek a critiqué la décision de Standard & Poor's sur la réduction du crédit de la Turquie, tout en soulignant que les analyses de l'agence ne sont pas suffisantes pour prendre une décision de réduction, et que le moment de l'annonce de la décision au cours de cette période est surprenant, d'autant plus que l'Agence avait précédemment annoncé qu'elle évaluerait le classement de la Turquie en août prochain!

Le Plan économique turc :

Dans le cadre d'un plan de confrontation économique, les autorités monétaires officielles ont récemment pris plusieurs mesures préventives et correctives. Le ministre turc de l'Économie, Nihat Zeybekci, a fixé au 10 juin 2018 le délai pour stabiliser le taux de change de la lire turque par rapport aux devises étrangères. Cela est dû à plusieurs facteurs, selon Zeybekci, le plus important est que le taux de change ne reflète pas les chiffres réels en Turquie, en particulier avec la forte croissance économique, l'augmentation des échanges commerciaux et le nombre de touristes.
Le ministre turc a souligné dans son discours, lors d'une réunion avec la chambre de l'industrie de l'état de Denizli, vendredi 25/05/2018, que le taux de change fluctuant ne reflète pas le réel, cela est inacceptable. Elle s'en remettra. Les institutions turques ont les bons outils. On va faire tout ce qui est possible pour relancer l'économie.
Ces politiques urgentes semblent avoir porté leurs fruits tôt, les taux de change se sont améliorés immédiatement et avant la date indiquée ci-dessus.

La politique ou l'économie ont-elles provoqué la crise de la monnaie turque?

Les conditions politiques et régionales dans la région exigent que le peuple turc se mobilise autour de ses réalisations souveraines et économiques. Sans doute, ces politiques ont élevé le citoyen turc aux rangs les plus élevés du monde et créé un exemple unique de souveraineté, de pouvoir et de volonté.
La récente tentative de sabotage visant à la déstabilisation de la lire turque ne peut s'expliquer que dans le même contexte extérieur,

Le langage des chiffres ne ment pas !

Ces tentatives infructueuses visent à exploiter des circonstances temporaires telles que des élections pour saper les capacités du pays. Sur le plan économique, le langage des chiffres ne ment pas ! La croissance historique des exportations étrangères de voitures a franchi la barre des 30 milliards de dollars au cours des 12 derniers mois, un nouveau record enregistré par l'économie turque. Le nombre de touristes augmente régulièrement et devrait atteindre 200 millions de passagers d’ici 2019, alors que les investissements étrangers dans divers secteurs de développement et les immobilisations telles que l’immobilier ont réalisé des progrès sans précédent. De même, le volume des investissements étrangers a atteint des niveaux record de 4 à 5 milliards de dollars américains. Le Ministère Turc de l'Économie prévoit que ce chiffre atteindra 10 milliards de dollars.
Edité par Imtilak Immobilier©
Source : Ahaber
+ Taille de police -

Les Articles les plus lus

Lire plus

Investissement et propriété immobilière en Turquie

Lire plus

Tourisme en Turquie

Lire plus

Imtilak Banners

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour en savoir plus sur les nouvelles offres immobilières


Politique de confidentialité

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible. En savoir plus sur son utilisation