imtilak logo

Bâtiments contemporains en Turquie: Développement de l'architecture Turque dans les temps modernes

: 2018-12-22 Date de modification : 2019-03-12

Bâtiments contemporains en Turquie: Développement de l'architecture Turque dans les temps modernes
+ Taille de police -
42 like

À travers l'histoire, l'urbanisme était une empreinte de l'homme sur cette terre, et resterait sans doute un témoin de l'évolution et du progrès. Ces bâtiments modernes ne sont pas seulement des structures inanimées, mais également des conceptions nées d’une pensée géométrique qui attestent la culture, les coutumes et l’économie d’une période de temps spécifique.
La première chose à laquelle vous pensez en lisant le titre de cet article est le stéréotype de l'architecture ottomane représenté par une mosquée ottomane typique telle que celles largement répandues dans les anciennes villes arabes.

Bâtiment présidentiel Turc à Ankara

Nous avons en effet souligné les détails d'une ère architecturale longtemps négligée en dépit d'être étroitement liée à la Turquie, en ce sens que cette étape a formé le concept de l'architecture turque moderne que nous considérons maintenant comme un symbole de la République Turque contemporaine.
Le premier mouvement architectural national "ottoman"
À la fin de la période ottomane et avec le début de la République Turque fondée en 1923, ce mouvement architectural s'est lancé en adoptant une méthode caractérisée par son caractère local et classique. Contrairement à l'architecture ottomane, de nouveaux éléments architecturaux ont été utilisés dans les nouvelles constructions, mais l'impact de ce mouvement est resté limité aux bâtiments publics.
Il a été logique de trouver des techniques de plafonds plats et d’isolation à Ankara, à Istanbul et dans les régions du nord en fonction des conditions climatiques. Par conséquence, la première période de la République se caractérisait par ses bâtiments modernes célèbres avec un caractère architectural bien connu, dont la plupart sont de style international qui donne une impression de règles esthétiques modernes. Le meilleur exemple de conceptions architecturales de cette période à Istanbul est la Grand Poste « Ptt » à Sirkeci, conçue par Widad Tek.

la Grand Poste « Ptt » à Sirkeci
Les années 40 :
Il était nécessaire d'établir des bâtiments administratifs dans la nouvelle capitale, Ankara. Toutefois, le nombre d’architectes n’a pas été suffisant et c’est pour cette raison qu’en 1927, des architectes européens sont venus et ont travaillé sur une partie de ces projets. Le nombre total d'architectes et d'urbanistes originaires d'Allemagne, d'Australie, de France et de Suisse était de 40 architectes et urbanistes. De ce fait, les caractéristiques architecturales occidentales sont très présentes dans les façades simples et symétriques, les fenêtres dupliquées et entrées avec colonnes et escaliers. L'un des monuments les plus marquantes de cette période-là est
 La Grande Assemblée nationale de Turquie conçue par l'ingénieur autrichien Clemens Holzmeister.

Grande Assemblée nationale de Turquie
Le deuxième mouvement international d'architecture et son impact sur les bâtiments de la Turquie :
Dans cette phase, l'urbanisation est affectée par des inconvénients dus à la Seconde Guerre mondiale en l'absence de matériaux de construction et à la nécessité de les importer de l'étranger, ainsi que par le coût élevé de la construction en Turquie. Cette crise a commencé dans les années 40 et s'est poursuivie dans les années 50.
On peut dire qu'il y avait une influence d'architectes allemands en Turquie, reflétant les bonnes relations entre la Turquie et l'Allemagne à cette époque.
Parmi les monuments qui représentent cette étape figurent le bâtiment de la Radio Istanbul à Sisli et la mosquée Sisli située dans la même zone, conçue par Wasfi Ajli entre 1945 et 1949.

Mosquée de Sisli
Les applications architecturales turques de haute qualité dans les années 50
L’hôtel de Hilton à Istanbul est l’un des exemples les plus importants des années 50, il est le premier hôtel turc 5 étoiles, qui a été ouvert ses portes en 1955. L’hôtel est considéré comme l’un des bâtiments les plus précieux, qui a été construit avec un style international en Turquie.

L’hôtel de Hilton à Istanbul
Cependant ce travail a été largement critiqué pour son identité, parce que son fondateur Sedad Hakkı est un représentant du deuxième courant national d’architecture affecté par les inconvénients de la Seconde Guerre mondiale et que l'hôtel  a été fondé en partenariat avec des ingénieurs étrangers.
La propagation des bidonvilles en Turquie:
En raison des besoins résidentiels résultant de la migration des villages vers les villes et du manque de supervision adéquate des travaux de construction non autorisés, les constructions aléatoires ont commencé à émerger, puis se sont étendues à de grandes villes comme Istanbul.

Bidonvilles en Turquie
En outre, la croissance démographique dans les villes de 1940 à 1950 a augmenté de 20,1% tandis qu’entre 1950 et 1960 a atteint 80,2%. Cette situation s'est aggravée dans les années 60 car les bidonvilles sont clairement devenus visibles dans les villes et ont continué dans les années 70 pour culminer dans les années 80.
L'éloignement de doctrine traditionnelle :
L'une des caractéristiques les plus importantes de cette période est la réticence des architectes à adopter un style hérité en commençant leur direction à des méthodes plus complexes, en accord avec  les développements mondiaux.

RIXOS Grand Ankara
Le Grand Hôtel d’Ankara est l'une des applications d'architecture moderne les plus célèbres en Turquie dans les années 60.
Les années 60 et 70 :
À partir des années 60 :
La Turquie a connu un boom économique accompagné de la diffusion de culture des droits civils et sociaux en général. De plus, le tourisme intérieur a commencé à se développer et l'urbanisation s'est étendue aux côtes de la mer Égée et de la  méditerrané en raison du grand nombre de personnes souhaitant passer des vacances sur la côte.

Bibliothèque Ataturk - Istanbul
Les années 70 ont été caractérisées par une croissance démographique excessive et une politique instable, cette période était un tournant important dans l’architecture turque.
Une des applications architecturales de cette période est la bibliothèque Ataturk dans le district de Taksim à Istanbul. Le bâtiment de la bibliothèque dispose des caractéristiques visuelles distinctives où l’architecture 3D  a été utilisée.
Les années 80 :
Le développement comprenait des secteurs vitaux dans le pays tels que l'industrie et la construction, et cela se reflétait dans l'architecture, notamment en ce qui concerne les matériels de construction préfabriqués qui ont facilité et accéléré la construction. Par ailleurs, nous constatons que l'impact de ce développement se poursuit à ce jour dans l'architecture en Turquie.

Galleria Ataköy Istanbul
Galleria Ataköy Istanbul  a été l'une des œuvres les plus importantes de cette période, et le premier centre commercial moderne de Turquie, créé par Tabelli Oglu, entre 1987 et 1988.


Les années 90 et les styles architecturaux modernes :
De 1990 à nos jours, diverses formes et conceptions d’architecture révolutionnaires se sont répandues en Turquie. Cela est dû à l'ouverture mondiale. Par conséquence, cette tendance a contribué à l’apparition de bâtiments touristiques en particulier, puis s'est étendue à d'autres secteurs de la construction.
On remarque également au cours de cette période la domination croissante du secteur privé par rapport aux périodes précédentes.
De 2000 à nos jours :
En raison de l'ouverture en Turquie, de la pénétration de l'Internet et de la concentration accrue du capital, l'architecture a évolué en Turquie en général et à Istanbul en particulier. De même, au cours des dernières années, l’ingénierie des projets publics a eu tendance à abandonner l’utilisation des toits plats. Ainsi, les formes classiques des façades ont également été remplacées par des formes plus dynamiques telles que la courbe vide et pleine. Les projets à usages multiples ont encore remplacé les projets à usage unique. 

Bâtiment moderne - Istanbul
Le Certificat Vert est l'une des étapes novatrices adopté par le ministère de l’Environnement et de l’Urbanisation pour la préservation de l’environnement. ce Certificat a pour objectif de réduire les émissions nocives pour l'environnement, d'économiser de l'énergie et de faciliter l'utilisation de sources d'énergie renouvelables et bon marché qui contribuent à accroître les investissements à Istanbul en particulier et en Turquie en général.

Bâtiment moderne - Istanbul
Le gouvernement turc s’est récemment employé à renforcer les normes de sécurité dans les immobiliers modernes, ainsi que la modernisation des bâtiments anciens pour améliorer leur résistance aux aléas et devenir ainsi des bâtiments antisismiques. C’est pourquoi, le ministère de l'Urbanisation et de l'Environnement a publié un nouveau règlement d'application visant à réglementer la sécurité des bâtiments contre les catastrophes et les tremblements de terre. De plus, on remarque à cette période que la Turquie n’a plus besoin d’architectes étrangers.

Une image de la conception de Zaha Hadid pour la région de Kartal à Istanbul
À 261 mètres de haut, la Tour Sapphire Istanbul est l'un des bâtiments les plus hauts et les plus écologiques en Turquie.
En outre, de nombreux gratte-ciel devraient être construits à la lumière de cette transformation dans le pays.

Tour Sapphire Istanbul
La conception de mosquée :
La création de mosquées dans les premières années de la République de Turquie a occupé une grande place dans les projets de l'État,
Les mosquées restantes de l'ère de l'empire ottoman ne sont plus suffisantes pour les raisons suivantes:
  • La reprise économique après la fin de la seconde guerre mondiale.
  • L’augmentation de la population.
  • L’augmentation de la migration des villages vers les villes.
La controverse politique afin de fixer l'identité des mosquées a alors commencé entre Est et Ouest, tradition et modernité, islamique et laïque!
À partir de 1960, la conception des mosquées contemporaines a commencé dans différentes villes d'Anatolie.
La conception de la mosquée de Kocatepe a connu de nombreux discordes pendant plusieurs années entre les architectes et designers de deux courants traditionnels et modernes jusqu’à son ouverture définitive en 1987. Elle dispose de quatre minarets d’une longueur de 88 mètres. Bien qu’il s’agisse d’une mosquée moderne mais conçue avec un style ottoman classique

Mosquée de Kocatepe
Les mosquées turques et la recherche de l'avenir :
On sait que l'âme humaine tend à tout ce qui est beau, mais s’agissant de la conception architecturale des mosquées, la répétition a peut-être perdu ses beautés intrinsèques en raison du manque d’innovation dans le style et de l’engagement littéral envers l’héritage de l’architecture ottomane. Dans ce contexte, il est nécessaire de se référer aux stations de modernisation qui incarnent le concept de créativité. En matière de créativité dans le design, aucune limite n’est fixée.
La mosquée de la Vallée verte 2010 :         
L'architecte Adnan Kazimoğlu a tenté d'exprimer le petit monde à travers la conception de cette mosquée, il a relié les hémisphères d'une manière artistique et distinctive, elle est située dans la section asiatique d'Istanbul.

La mosquée de la Vallée Verte
Mosquée Şakirin:
Elle a été conçue par l'architecte Hüsrev Tayla et l'architecte Zeynep Fadıllıoğlu, qui a conçu l'intérieur de l'édifice et qui était la première femme à concevoir une mosquée! La mosquée a conservé à la fois l'architecture traditionnelle et la modernité.

Mosquée Şakirin:
Il a fallu quatre ans pour la construire sur une surface de 10 000 m2, elle est dotée de deux minarets d’une hauteur de 35 m, d’un dôme en aluminium composite, d’une très belle tribune faite de matériel acrylique et d’un mihrab différent de celui du célèbre mihrab ottoman qui a été conçu sous la forme d'un grand croissant bleu au milieu duquel se trouve un cercle de cuivre décoré de motifs décoratifs Seldjoukide avec de multiples formes géométriques.

Mosquée Şakirin:Istanbul
Mosquée de Çamlıca 2018 :
Situé sur la colline verdoyante de Çamlıca à Istanbul, la mosquée est l'une des plus importantes mosquées du pays, avec six minarets et une capacité d'accueil de 30 000 personnes. Ses plus hauts minarets mesurent 107,1 mètres en plus d'une coupole de 34 mètres de diamètre.

Mosquée de Çamlıca
Edité par Imtilak Immobilier©
+ Taille de police -

Les Articles les plus lus

Lire plus

Investissement et propriété immobilière en Turquie

Lire plus

Tourisme en Turquie

Lire plus

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour en savoir plus sur les nouvelles offres immobilières


{
Politique de confidentialité

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible. En savoir plus sur son utilisation